Authentification Gestion Risque Sécurité

Les défis de la gestion des identités et des accès avec les applications SaaS

Le plus grandes entreprises au monde dotées d’équipes TI sophistiquées commencent à adopter les applications SaaS. Elles constatent maintenant que le SaaS est plus qu’un nouveau modèle de déploiement. Avec des cycles d’innovation plus rapides et tous les clients utilisant la même version, les applications SaaS deviennent rapidement les meilleures applications dans toutes les catégories informatiques.

En conséquence, le rôle des TI évolue et le besoin d’administration, de gestion et de sécurité des applications nécessite de nouveaux modèles. Nous avons défini les 9 principaux problèmes de gestion des identités et des accès (Identity and Access Management ou IAM) que vous rencontrez lorsque vous commencerez à utiliser des applications SaaS :

  • La gestion des mots de passe utilisateur
  • Le processus d’approvisionnement manuel sujet aux pannes
  • Visibilité de la conformité : qui a accès à quoi?
  • Les instructions utilisateurs en silo pour chaque application
  • La gestion de l’accès lors de l’explosion de navigateurs et de périphériques
  • La mise à jour des intégrations d’applications
  • Les différents modèles d’administration pour différentes applications
  • L’utilisation sous-optimale
  • Et le manque de compréhension des meilleures façons de faire

Comme vous pouvez le constater, l’augmentation de l’adoption du SaaS par les entreprises qui, sinon, sont totalement concentrées sur des technologies sur site, n’est pas sans défis. Okta se concentre sur la résolution de ce problème depuis plus de cinq ans et dispose des outils nécessaires pour aider les administrateurs TI à garantir que les investissements SaaS fonctionnent de manière transparente avec leur infrastructure informatique sur site. Bien que les services à la demande offrent sans conteste un retour sur investissement considérable, ils posent également de sérieux enjeux en matière de gestion de l’identité aux directeurs TI et à leurs équipes. Le nombre croissant de répertoires d’utilisateurs mis en silo signifie que les bibliothèques de mots de passe des utilisateurs se développement avec chaque nouvelle application. De plus, les administrateurs peuvent rapidement perdre le contrôle de qui a accès à quoi.